Une ville pour tous, écologique et solidaire.

Découvrez la totalité du programme de la liste « Ensemble pour Villejuif », présenté le 5 février par Pierre Garzon, Sophie Taillé-Polian et leurs co-listiers.

Ces 125 propositions sont le fruit d’un long processus de construction, entamé fin 2018, avec des centaines de Villejuifoises et Villejuifoises qui ont participé à des assemblées et ateliers citoyens, à des rencontres et autres réunions d’appartement dans les quartiers ou qui ont répondu à un questionnaire. Elles ont été faites par les militants locaux du mouvement Génération.s, de la Gauche citoyenne et du PCF qui, avec les citoyens, associatifs et syndicalistes sans attache politique des « Ateliers du 15 mars », apportent leur soutien à la seule liste de rassemblement des forces de gauche et écologistes en lice à Villejuif le 15 mars prochain.

Ces propositions sont marquées par la volonté de construire une ville équilibrée, ouverte à tous, à dimension humaine, comme on le découvrira à la lecture des cinq chapitres de ce programme.

Télécharger le projet

Télécharger ici le fichier PDF détaillant le projet de la Liste Ensemble Pour Villejuif Écologique et Solidaire

La ville pour tous

Nous voulons une ville qui se modernise sans exclure une partie de sa population.

Contre la ville chère et pour la mixité sociale

1. L’encadrement des loyers, comme l’ont fait nos villes voisines.

2. La mise en place d’une charte anti spéculation immobilière (imposant un prix régulé aux promoteurs et privilégiant des projets avec des logements suffisamment grands pour loger les familles).

3. Le développement de l’accession sociale à la propriété dans les nouvelles constructions.

4. Le maintien de l’Office public de l’habitat (OPH) dans le secteur public et de proximité. Par consultation, les locataires décideront de son devenir.

5. La renégociation de l’opération de renouvellement urbain (ANRU) des quartiers sud, avec l’objectif de répartir sur la commune autant de logements OPH que l’ANRU va en détruire et de garantir à tous les locataires qui le souhaitent, le relogement à Villejuif, dans des conditions de loyer comparables.

6. La réhabilitation de l’ensemble des logements sociaux dans les deux prochains mandats.

7. Permettre aux locataires retraités du parc social souhaitant changer de logement de pouvoir le faire à loyer constant.

8. Permettre les contrats de cohabitation intergénérationnelle solidaire.

Pour l’emploi, le commerce et le développement économique

9. La création d’un fonds de dotation territorial permettant aux grandes entreprises installées sur notre commune de contribuer à son développement, fonds géré de manière transparente, ouvert aux élus d’opposition.

10. Nous organiserons une consultation des habitants et des commerçants sur la redynamisation des marchés Delaune et Léo Lagrange.

11. Nous favoriserons l’implantation de PME, d’artisans et commerçants de proximité par la construction d’une offre de locaux adaptés à prix attractifs.

12. Développer l’action de la Maison des Initiatives, de l’Insertion et de l’Emploi (M2IE) en identifiant les besoins en formations et emplois des Villejuifois.es et en accompagnant les entrepreneurs dans leurs projets. Promouvoir les atouts économiques de notre ville.

13. Nous nous engagerons dans la démarche de création d’un « territoire zéro chômeur de longue durée ».

14. Nous soutiendrons la création de filières locales d’économie sociale et solidaire au service des habitants.es (régie de quartier, « repair café », fab-Lab…).

15. Création d’une charte pour l’emploi favorisant la formation et l’embauche des jeunes dans le cadre des grands chantiers qui se développent sur la ville, en partenariat avec le territoire Grand Orly Seine Bièvre (GOSB) et le Département.

16. Pour conforter l’attractivité de notre ville dans la région, nous étudierons la relocalisation de l’Espace congrès Les Esselières près d’une future station du Grand Paris Express. Nous travaillerons avec les habitants.es du quartier les futurs usages des Esselières qui restera un équipement public.

17. La commune doit se réinvestir dans le développement du projet national « Campus Grand Parc », générateur de plusieurs centaines de nouveaux emplois.

La ville durable

La transition écologique ne doit pas être vécue comme une punition, mais comme une chance pour inventer une ville plus humaine.

Pour une végétalisation massive de la ville

18. Nous travaillerons au réaménagement des espaces publics en oasis de fraîcheur, plus particulièrement pour les cours d’école (création de jardins, plantations d’arbres, perméabilisation des sols, implantation de points d’eau…)

19. Mise en place d’un plan canicule dans les écoles avec un plan d’investissement et de gestion.

20. Encourager la création de jardins partagés associatifs.

21. Instauration du compostage dans les groupes de logements collectifs, prise en charge des déchets verts.

22. Un arbre sera planté pour chaque nouvelle naissance de petit.e Villejuifois.e (à Villejuif ou à l’étranger, en coopération avec les associations de solidarité internationale).

23. Un nouvel espace vert sera créé dans les quartiers nord.

24. La végétalisation des toits terrasses sera encouragée.

25. Autorisation de planter autour des arbres.

Pour une écologie citoyenne

26. La création d’un conseil local de la transition écologique, qui aura pour première mission la définition d’un plan local air, climat, énergie et déchets.

27. Une administration exemplaire dans la transition écologique (déplacements, bâtiments, gestion des achats…) et révision des contrats de fourniture d’énergie pour y insérer des clauses vertes privilégiant l’achat d’énergies renouvelables.

28. La mise en place d’une clause du mieux disant écologique dans tous les marchés publics de la ville, notamment pour favoriser les produits bio, bio-sourcés et les circuits courts.

29. Développement, en lien avec le territoire GOSB, d’un service d’ambassadeurs du tri et d’une politique de réduction des déchets beaucoup plus ambitieuse.

30. Multiplication des lieux et rendez-vous de la déchetterie mobile. Lutte contre les dépôts sauvages par la mise en place d’une brigade verte (détection des déchets dangereux et d’objets électroménagers amiantés).

31. Développer la ressourcerie-recyclerie pour favoriser la « seconde vie » et la réparation des matériels en panne.

32. Soutenir le développement des AMAP et autres circuits courts (exemple du dispositif “les paniers Valbio”) bio et tracés.

33. Poursuivre et promouvoir au sein du territoire Grand Orly Seine Bièvre les études engagées pour la reprise en gestion publique du service de l’Eau.

34. Lutter contre les nuisances sonores, visuelles et lumineuses (obligations d’éteindre les lumières dans les bâtiments publics et privés quand il n’y en a pas l’usage…).

35. Arrêté anti-pesticides : “ Territoire anti Monsanto-Bayer”.

36. Sortir la ville de l’usage des produits polluants, des perturbateurs endocriniens et des plastiques dans les crèches, les écoles et les services communaux.

Pour une urbanisation responsable

37. Une logique de construction durable présidera à toutes les nouvelles constructions ou rénovations de bâtiments publics, privilégiant les matériaux bio-sourcés, avec pour objectif la diminution de l’usage du béton.

38. Tout permis de construire et de démolir privilégiera la réutilisation des matériaux et la gestion des déchets.

39. La correction des aspects anti écologiques du Plan Local d’Urbanisme (PLU 2015), notamment ceux facilitant la construction sur de nombreux espaces verts autrefois protégés, avec l’objectif de mieux préserver les quartiers pavillonnaires.

40. La rénovation énergétique du parc de logements sociaux et des bâtiments publics, avec pour objectif la réduction des émissions de gaz à effet de serre et la diminution de la facture énergétique.

41. Lancer une étude pour l’extension du réseau de géothermie.

42. Une réflexion sera menée contre le gaspillage de l’eau potable utilisée pour les services de propreté urbaine et les moyens de son remplacement.

Pour une circulation apaisée

43. Pacification des circulations dans la ville, aux abords des écoles et des bâtiments recevant du public. Encourager les circulations douces, en particulier le vélo et la marche, par la création de pistes cyclables sécurisées et la mise en valeur des sentes et chemins piétons. Développement des coulées vertes entre les parcs. Travailler à permettre l’ouverture au public de traversées piétonnes et cyclistes dans les enclaves hospitalières.

44. Développement de bornes publiques de recharge pour les véhicules électriques.

45. Un plan de stationnement résidentiel sera proposé pour mettre fin au racket actuel des Villejuifois.es et veiller au partage de l’espace public.

46. Optimiser le stationnement en sous-sol en le sécurisant et en abaissant son coût.

47. Implantation d’un commerce de réparation des vélos.

48. Création de stationnements sécurisés pour les vélos autour des métros et des équipements publics.

La ville en commun

L’intérêt général et les besoins prioritaires des habitants doivent revenir au centre de toutes les décisions municipales.

Pour faire vivre la démocratie locale

49. Nous mettrons en place une agora numérique pour favoriser la liberté d’expression, de proposition et d’intervention citoyenne sur tous les sujets.

50. Nous associerons la population aux décisions municipales majeures par le biais de consultations ou de référendums locaux et d’un conseil de citoyens.nes tirés.es au sort.

51. Nous associerons des habitants, usagers et agents de la Ville aux rédactions des cahiers des charges de la commande publique pour la construction de tout nouvel équipement et bâtiment public.

52. Introduction d’un collège de citoyens.nes tiré.es au sort dans les commissions d’attribution (sur dossiers anonymes) de logements et de places en crèche.

53. Nous réinstallerons dans la ville des panneaux d’affichage libre permettant l’expression des associations, des syndicats, des mouvements et partis politiques.

54. Nous faciliterons pour tous les élus, y compris ceux de l’opposition, leur droit à la formation, à l’information et à l’expression. Nous restaurerons un règlement intérieur du conseil municipal permettant une réelle vie démocratique.

55. Un droit de pétition locale pour imposer la discussion d’une mesure au conseil municipal sera instauré.

56. Pour plus de transparence, ouverture des données publiques sur les documents municipaux (Open data).

Pour le droit à la tranquillité

57. Les missions de la Police municipale seront revues pour en faire une véritable police de proximité (îlotage) et de prévention, en contact avec la population, les gardiens d’immeubles et les commerçants.

58. Soixante-mille habitants.es, 3 lignes de métro, 3 hôpitaux, des dizaines de milliers de salariés, nous réaffirmons notre ambition d’accueillir un commissariat de plein exercice et prendrons toutes les initiatives dans ce sens.

59. Mise en place d’animateurs sociaux avec des missions de prévention et de médiation

60. Pour accompagner les femmes victimes de violences, nous créerons un dispositif municipal d’urgence, s’appuyant sur les associations, les services sociaux et la police municipale.

61. Soutien financier renforcé aux associations de lutte contre les violences faites aux femmes et aux enfants.

Pour mieux vivre ensemble

62. La construction d’une salle des fêtes à la disposition des familles villejuifoises.

63. Un.e adjoint.e sera en charge de la lutte contre toutes les formes de discriminations et pour l’égalité des droits.

64. La création d’une charte de non-discrimination en direction des partenaires associatifs et économiques de la commune.

65. Renforcer les actions et les moyens consacrés à la culture de paix et à la solidarité internationale.

66. Nous soutiendrons le développement de la vie associative par le prêt de salles et l’aide matérielle à l’organisation de manifestations, via la recréation d’une Maison des Associations.

67. Maintien de la Bourse du travail.

Pour le respect des droits et de la citoyenneté

68. Création d’un poste de médiateur qui pourra être saisi par tout.e Villejuifois.e rencontrant une difficulté avec un service de la Ville.

69. Instauration d’une permanence d’informations et d’accès aux droits pour aider les Villejuifois.es dans leurs démarches quotidiennes.

Pour mieux vivre dans nos quartiers

70. Création d’une bourse aux projets pour encourager le développement d’animations culturelles, sportives et écologiques dans les quartiers.

71. Pour assurer un lien permanent avec la population, chaque quartier aura un élu référent qui y tiendra une permanence régulière.

72. Mise en place de véritables conseils de quartier en leur dédiant un budget participatif.

73. Avec la population et les associations, nous repenserons les événements festifs de la Ville afin que chaque quartier puisse en bénéficier.

74. Création, à l’échelle de la ville, d’une conférence interbailleurs, intégrant la participation des locataires et de leurs associations, pour améliorer la vie quotidienne dans les cités.

75. Mise en place d’un plan propreté répartissant les moyens humains et mécaniques dans tous les quartiers de la ville, sans exception.

Pour une commune bien gérée

76. Devenir une commune « employeur modèle » : lutte contre la précarité, défense du statut de la fonction publique territoriale, mise en place d’un dialogue social apaisé et constructif, d’une politique de prévention des risques professionnels, transparence dans les décisions des avancements de carrière.

77. Maîtrise des dépenses de communication et de réception qui ont explosé ces six dernières années.

78. Un budget tourné vers l’investissement écologique et la justice sociale.

79. Nous associerons les agents municipaux à toutes les étapes de la mise en place des politiques locales.

80. Organisation d’assises du service public local.

La ville solidaire

À l’heure où la précarité s’étend dans tous les aspects de la vie, nous avons besoin d’une ville qui accompagne ses habitants tout au long de la vie.

Pour la justice sociale

81. Pour qu’aucun enfant de Villejuif ne vive sous le seuil de pauvreté, nous mettrons en place d’ici la fin du mandat, en partenariat avec le Conseil départemental et les associations de solidarité, un minimum social garanti (à l’instar de Grande-Synthe), visant en priorité les familles monoparentales.

82. La révision des tarifs des activités périscolaires, avec la mise en place d’un quotient plus juste et proportionnel aux revenus des familles, pour éviter les effets de seuil.

83. La mission et les moyens du centre communal d’action sociale (CCAS) seront renforcés.

84. Pour lutter contre la précarité énergétique, nous instituerons une aide aux travaux d’amélioration de la performance énergétique des logements existants, via l’abondement des aides de l’Agence nationale de l’habitat (ANAH).

85. Nous mènerons une politique résolue contre les marchands de sommeil.

86. Nous agirons pour prévenir et empêcher les saisies, les expulsions et les coupures d’électricité ou d’eau.

Pour la petite enfance

87. La création de 300 places d’accueil petite enfance, tous modes de garde confondus, avec la construction d’une nouvelle crèche publique et d’une crèche parentale, ainsi que le développement des relais d’assistantes maternelles.

Pour le droit à la santé pour tous

88. Nous travaillerons à la mise en place d’une mutuelle santé communale aux tarifs négociés pour les habitants de la ville.

89. Nous agirons auprès de l’Agence régionale de santé (ARS) pour la création d’un service de soins à domicile.

90. Maintien et développement des centres municipaux de santé et du SAMI.

91. Nous mettrons en place le brossage des dents dans les écoles après le déjeuner.

Pour l’insertion

92. Nous créerons une ferme urbaine d’insertion pour former les personnes exclues de l’emploi aux métiers du maraîchage, de l’horticulture et des espaces verts, en partenariat avec le Département.

93. Mise en place de cours d’alphabétisation et d’informatique pour adultes afin de lutter contre la fracture numérique.

94. Réinsertion d’une clause du mieux disant social dans tous les marchés publics de la ville.

95. En partenariat avec les associations, nous créerons une Maison des Solidarités.

96. Ouverture dans les quartiers de permanences avec médiateur et écrivain public numérique afin d’aider et de conseiller les usagers dans leurs démarches.

97. Villejuif adhérera à l’Association nationale des Villes et Territoires Accueillants pour les migrants dans notre pays.

98. En partenariat avec la CAF, nous étudierons la création de centres sociaux dans les quartiers.

Pour l’aide aux personnes âgées ou handicapées

99. Nous accompagnerons l’aide départementale à l’adaptation des logements pour les personnes en situation de handicap.

100. Création d’un schéma directeur de travaux pour faciliter l’accès des bâtiments et espaces publics aux personnes à mobilité réduite.

101. Nous ouvrirons, en lien avec le Département, une régie de quartier de production de services auprès de la population, en particulier des retraités et des personnes handicapées. Ces nouveaux services favoriseront leur maintien à domicile, permettront de rompre leur isolement et d’accompagner des personnes en situation d’exclusion vers l’emploi.

La Ville de l’épanouissement pour tous

Au moment où tout devient marchandise, il y a besoin de politiques locales favorisant l’accès de tous à l’éducation, aux loisirs, à la culture, au sport et aux vacances.

Pour les écoliers

102. Chaque année les fournitures scolaires seront distribuées gratuitement à tous les élèves des écoles élémentaires.

103. Nous rétablirons le budget municipal de fonctionnement par élève et adopterons une politique de gestion des équipements élaborée avec les enseignants et les parents.

104. Nous organiserons une large consultation pour améliorer le « Portail Familles » afin de répondre aux besoins des enfants et de leurs parents, en ne pénalisant aucune famille et en garantissant l’accueil physique de celles qui ne l’utilisent pas.

105. Proposer une alimentation bonne pour les enfants et pour la planète. En partenariat avec le Département et le Territoire, nous travaillerons à la construction d’une cuisine centrale communale avec l’objectif de proposer des repas bio et équilibrés et de favoriser les circuits courts.

106. Les séjours découvertes (maternelle et primaire), ainsi que les actions culturelles et les événements (fêtes d’école, carnaval…) seront développés.

107. Nous renforcerons le nombre d’ATSEM par école maternelle et créerons un corps d’ATSEM remplaçants.es.

108. La mise en place de petits déjeuners pour les enfants arrivant très tôt le matin dans les accueils.

109. Nous accompagnerons systématiquement les parents qui font des demandes d’auxiliaires de vie scolaire (AVS).

110. Les parents, avec leurs associations, et les enseignants seront mieux associés à la définition de la carte scolaire.

111. Avec l’ensemble de la communauté scolaire et les associations de lutte contre les discriminations, nous travaillerons au réaménagement des cours d’école pour qu’elles soient mieux partagées entre filles et garçons.

112. Un comité de défense de l’école publique sera créé.

113. En partenariat avec les associations, nous favoriserons le développement du soutien scolaire dans tous les quartiers.

Pour les droits de la jeunesse, aux pratiques sportives et culturelles

114. Dès le début du mandat, nous organiserons des assises du sport et de la jeunesse pour définir, avec tous les acteurs concernés, les axes des nouvelles politiques locales dans ces domaines.

115. L’accès aux pratiques libres d’activités sportives et culturelles sera favorisé par la mise à disposition d’équipements et de lieux d’expressions artistiques.

116. Mise à disposition gratuite des équipements sportifs aux clubs.

117. Création d’une Ludothèque en mesure de répondre aux besoins des familles, des assistantes maternelles, des crèches. Nous remettrons en place une Ludomobile accessible dans les quartiers.

118. Nous instituerons une aide à la pratique sportive, culturelle et artistique.

119. Nous développerons l’utilisation des espaces publics comme lieux d’expressions ou d’événements culturels pérennes ou éphémères.

120. Une bourse aux projets sera créée pour encourager les jeunes dans leurs engagements à développer des actions en faveur de l’environnement, de la culture, du sport, de l’éducation et de la solidarité.

121. Un service jeunesse sera recréé avec pour principale mission d’accompagner les jeunes dans la réalisation de leurs projets, leurs recherches de stage, de formation ; il développera également des actions de prévention, de santé et de lutte contre les addictions.

122. Nous soutiendrons les acteurs locaux (compagnies, chorales, artistes, librairies…) qui créent des événements culturels et artistiques dans la ville.

123. Nous garantirons les baux des intermittents du spectacle auprès des propriétaires privés/sociaux.

124. Développement d’une offre de locaux pour ateliers d’artistes.

125. Une politique de résidence de création artistique sera développée et bénéficiera à tous les quartiers.

Fermer le menu