STEPHANE VASSEUR : réintroduire l’éducatif et le ludique dans les quartiers

Pourquoi, pour lui, c’est « Ensemble pour Villejuif ».

Il a 29 ans, habite depuis toujours à Villejuif, dans le quartier des Monts Cuchets, et travaille comme agent technique dans un lycée, filière générale et technologique de l’Education nationale. Stéphane Vasseur préside une association d’éducation populaire. Il est candidat sur la liste que conduisent Pierre Garzon et Sophie Taillé-Polian.

« Il y a un problème dans cette ville qu’il faut régler, c’est la politique culturelle et éducative, notamment en direction des enfants et des adolescents. La Ludomobile, par exemple, n’a pas été remplacée après son incendie, alors qu’elle avait du succès dans tous les quartiers de la ville, y compris les plus excentrés. A la place, l’espace jeux pour les enfants et leurs familles, ainsi que pour les assistantes maternelles, a été confiné dans un local tout petit, difficilement accessible.

En fait, le problème c’est qu’il manque vraiment beaucoup de choses dans ce secteur. Dans mon quartier les enfants n’ont pas d’équipement public où taper dans le ballon. Du coup ils se retrouvent dans les cours d’immeubles et de résidences, où ils ne sont pas les bienvenus. Certaines leur ont même été interdites, avec l’appui logistique de la mairie qui a disposé des bacs à fleurs comme obstacles pour les empêcher de jouer. Autre exemple, la fermeture des structures ouvertes qui accueillaient les pré-ados dans les quartiers prioritaires, tels Dumas, les Lozaits, Lamartine…

Aussi, dans notre programme, nous nous engageons à remettre en place une Ludomobile accessible dans les quartiers, à créer une Ludothèque en mesure de répondre non seulement aux besoins des familles, mais aussi des assistantes maternelles. Et pour ces dernières, il y a aussi besoin de développer le RAM, le relais d’assistantes maternelles. Il n’en existe qu’un, en centre ville, qui est éloigné d’un certain nombre d’entre elles.

Nous proposons également d’étudier la création de centres sociaux dans les quartiers, en partenariat avec la CAF. Un centre social c’est une ouverture de l’institution vers les quartiers. Avec des possibilités élargies de financement quand il s’agit de quartiers en contrat de ville, comme dans le sud de Villejuif pour Delaune, Lamartine, les Lozaits, ou dans le nord pour Dumas. Un centre social c’est en fait un formidable vecteur, grâce à des animateurs, pour mettre en place beaucoup d’actions vers les familles et les jeunes: projections-débats ; sorties éducatives, pédagogiques, ludiques ; accueil d’activités associatives… »

Fermer le menu