LAURENT GARNIER:  pour une régulation du marché immobilier, dont l’encadrement des loyers

Pourquoi, pour lui, c’est Ensemble pour Villejuif.

Aujourd’hui vice-président honoraire du Conseil départemental du Val-de-Marne, Laurent Garnier a œuvré pendant près de 20 ans comme représentant de Villejuif au sein de cette collectivité territoriale, multipliant les actions pour améliorer l’environnement et le développement équilibré de notre ville.

« J’ai ainsi initié, rappelle-t-il, de grands projets tel que Cancer Campus, créé la pépinière d’entreprises Villejuif Bioparc, agi pour l’implantation de nouvelles entreprises sur notre ville tel que LCL, négocié avec la Région et l’Etat le prolongement de la ligne de métro par le tramway. Je me suis aussi fortement impliqué pour la création des deux nouvelles lignes de métro qui vont améliorer les déplacements de banlieue à banlieue et renforcer l’attractivité économique de notre territoire.

Toutes ces actions je les ai conduites avec l’objectif qu’elles puissent être bénéfiques à toutes les Villejuifoises et tous les Villejuifois. Aujourd’hui, la politique de construction non maîtrisée conduite par l’actuelle municipalité, rendue possible par la révision du Plan Local d’Urbanisme (PLU de 2015), a pour  conséquence d’augmenter le prix des loyers et des logements et donc de rendre impossible l’accession à la propriété ou à la location d’une grande partie de notre population. Les seuls bénéficiaires de cette situation ce sont les promoteurs et les spéculateurs immobiliers.

Il est temps de mettre en place des dispositifs de régulation du marché immobilier qui permettront d’encadrer les loyers et les prix de vente des logements pour que Villejuif reste une ville équilibrée et que tous ceux qui le souhaitent, puissent continuer à y vivre. »

Fermer le menu