Des comptes laissés par le maire d’avant sont dans le rouge. La justice est saisie.

Il y a à peine trois mois que le nouveau maire de Villejuif, Pierre Garzon, a été élu par le Conseil municipal, le 4 juillet 2020.

L’enthousiasme de la nouvelle équipe, diverse et jeune, est à la hauteur de la responsabilité qui lui incombe après cette magnifique victoire remportée par la liste « Tous ensemble pour Villejuif » sur la droite.

Les attentes de la population sont à la hauteur du soulagement, des espoirs mis dans le nouveau projet municipal. Les Villejuifois se sont rassemblés autour de la double priorité sociale et écologique après ces années de politique antisociale et de folie spéculative qui ont fait si mal à la commune.

La crise sanitaire que traverse notre pays a révélé la gravité de la crise sociale. Le nouveau conseil municipal a dû abonder les subventions aux associations solidaires qui ont mené et continuent à mener une action exemplaire auprès des plus fragiles dont le nombre ne cesse de croître.

La priorité à la solidarité est marquée aussi par une des premières décisions d’aide à toutes les familles pour l’achat des fournitures scolaires.

Cependant un obstacle de taille se dresse devant l’action du nouveau maire et de sa majorité : une des principales tares héritées du maire d’avant est financière.

Il faut aujourd’hui s’acquitter les factures non réglées pour des sommes énormes : 900 000 euros pour la propreté lors des derniers mois du mandat alors que 360 000 étaient prévus par an. 180 000 ont été dilapidés dans les derniers évènements festifs, somptuaires et électoralistes. Le Maire d’avant a laissé la facture des dépenses de nettoyage pour une seule et même entreprise, hors des règles habituelles des passations de marchés. Même chose pour la voirie : trois ans de budget dépensés en un an et demi.

Le nouveau maire, Pierre Garzon, qualifie cette démarche d’« électoraliste, insincère et illégale » pour la dernière. Ce qui le conduit à porter plainte pour favoritisme. Les Villejuifois n’ont pas à payer les incompétences et les manquements à la loi de l’ancien maire. Et de qui se moque-t-on quand on attaque la nouvelle majorité sur la propreté de la ville alors qu’on a triché pour nettoyer les rues avant les élections ?

Ces derniers choix politiques douteux ont été faits bien sûr loin du regard des Villejuifois. Par leur vote, ils ont aussi sanctionné ces pratiques. Le projet actuel choisi par eux et auquel nous avons contribué précise que les habitants seront associés à tous les choix majeurs de la municipalité, en toute transparence. Rappelons à ce propos que les comptes-rendus des délibérations du conseil municipal sont publiés ici, donc à la libre disposition de tous : https://www.villejuif.fr/510/compte-rendus-des-seances.htm

Fermer le menu