CHRISTOPHE ACHOURI : nos quartiers regorgent de jeunes talents, aidons-les !
Christophe Achouri

Pourquoi, pour lui, c’est « Ensemble pour Villejuif ».

Responsable d’une agence dans le logement social, ce quinquagénaire, père de deux enfants et grand-père de deux petites filles, a une bonne connaissance des quartiers défavorisés, en renouvellement urbain. Christophe Achouri a une autre corde à son arc comme dirigeant bénévole d’un grand club de foot villejuifois qui compte environ 1 000 adhérents. Deux fondements à son engagement comme candidat avec la liste conduite par Pierre Garzon.

« J’habite Villejuif depuis 1992. Mon épouse, mes beaux-parents sont eux Villejuifois depuis toujours. Mes enfants y sont nés et y ont grandi. C’est une ville où malgré tout il fait bon vivre et on espère qu’il y fera toujours bon vivre encore. J’aime les quartiers de cette ville, la mixité sociale qu’on y trouve encore, bien que le maire essaie d’y mettre fin. Je les connais bien ces quartiers oubliés, j’y travaille depuis 30 ans, je sais de quoi je parle : ils regorgent de jeunes talents. Il faut les mettre en avant, les montrer autrement qu’actuellement à la télé, où ils ne retiennent que le mauvais côté des choses.

Indirectement, le club de foot y est souvent le dernier lien social, comme dans les quartiers sud où se trouve notre principal stade. 80% de nos adhérents, en fait, sont issus de ces quartiers. On y ferme la plupart du temps à 22h30, c’est dire si on accompagne leurs enfants, leurs jeunes, si on les aide à éviter les conneries en les axant sur l’éducatif par le sport. On arrive de mieux en mieux à en diriger certains vers les centres de formation des clubs professionnels ; et ceux-là peuvent s’en sortir, ils touchent pratiquement au Graal, après c’est à eux de travailler.

Mon engagement avec « Ensemble pour Villejuif », comme citoyen non encarté politiquement, découle de ces combats, des valeurs que j’y défends. Surtout pour le logement social. Les lois Macron, telle la loi ELAN (loi portant Evolution du Logement, de l’Aménagement et du Numérique , ndlr), le frappe de plein fouet, en poussant à la vente des offices publics là où les maires ne veulent pas les garder dans un service public de proximité, même étendu par les regroupements qu’elle impose par ailleurs. Ce sont les locataires qui vont en patir, les loyers ne seront plus les mêmes. Il faut du coup mettre en place une politique d’encadrement des loyers, c’est ce que nous proposons avec Pierre Garzon, c’est même une de nos principales propositions.

Et puis, c’est également le sens de mon engagement, il faut garder ou rendre les villes vertes, c’est aussi ce que nous proposons. L’écologie ce n’est pas une mode, il faut en faire tous les jours.C’est un devoir fondamental pour nos enfants et pour notre planète. »

Fermer le menu