CATHY MOROT: c’est pour moi une grande aventure humaine

Pourquoi, pour elle, c’est «Ensemble pour Villejuif».

Haute-savoyarde d’origine, ce qui explique peut-être sa fraîcheur naturelle, Cathy Morot habite Villejuif depuis le début des années 2000. Consultante formatrice à son compte, elle est également professeure associée à l’Université Gustave Eiffel et professeure à Polytech-Sorbonne. Par ailleurs, elle est profondément impliquée dans la vie de son quartier, Pasteur.

«J’ai de multiples raisons de m’engager comme candidate sur la liste que conduisent Pierre Garzon et Sophie Taillé-Polian. La première c’est que c’est une grande aventure humaine. Je m’associe à des femmes et des hommes qui ont envie de changer les choses, soit parce qu’ils sont des militants engagés dans diverses forces de gauche et écologistes, soit qu’ils sont, comme moi, des associatifs, des syndicalistes ou de simples citoyens qui agissent à leur niveau, dans leur quartier.

Moi, par exemple, je milite au sein d’une amicale de parents d’élèves du quartier Pasteur et je travaille dans l’associatif, notamment pour l’Auberge des Idées. Ce lieu de rencontres, de partage et de mutualisation, qui était ouvert à toutes et tous en plein cœur de Pasteur, a hélas été décimé par le maire actuel. En supprimant la subvention municipale, il a coupé les vivres de l’Auberge des Idées et n’a jamais tenu sa promesse de la reloger, faite pourtant en public à plusieurs reprises. Comme cela a d’ailleurs été le sort de quasiment toutes les autres associations qui misaient sur l’économie sociale et solidaire, qui travaillaient pour l’inclusion sociale.

Aujourd’hui, je suis avec des femmes et des hommes qui m’ont guidée, qui m’ont motivée depuis des années. Des personnes que j’ai suivies, de près ou de loin, et qui m’ont en fait éclairée, voire éblouie, par leurs actions pour défendre et promouvoir l’intérêt général. Je dois dire qu’aujourd’hui Pierre Garzon est l’une de mes plus belles rencontres humaines, et c’est ma raison principale de rejoindre cette liste. Et quand j’ai découvert mes colistières et colistiers, sur une liste composée d’autant de personnes encartées de divers horizons de gauche que de personnes non encartées, je me suis complètement retrouvée : la diversité, la solidarité, avec un lien très fort avec l’écologie !

Je suis née à Chamonix, c’est dire si l’écologie est importante pour moi, que ce soit pour lutter contre le dérèglement climatique ou contre les pollutions du trafic des camions de marchandises. Et cela, je le retrouve dans le programme d’ « Ensemble pour Villejuif », sans opposer l’écologie au social, à la solidarité, la fin du monde et la fin de mois. Ce sont les seules dimensions qui peuvent faire avancer le monde aujourd’hui, le passeport pour l’avenir, le passeport pour l’amour pour tous. »

Fermer le menu